15 janvier 2017 – Kagami Biraki

Comme chaque année, depuis bien longtemps, notre club a respecté, ce 15 janvier 2017, la tradition du Kagami-Biraki, la fête du nouvel an dans le pays du Soleil Levant et dans le monde des arts martiaux. Kagami-Biraki, c’est le moment des vœux, des discours et des échanges amicaux. Mais, Kagami-Biraki c’est surtout le moment de prendre conscience de deux grands principes qui régissent l’Univers et la vie des êtres humains en société :

la loi de l’impermanence des choses qui nous invite et nous incite à vivre le moment présent, sans être scotché au passé ni projeté dans l’avenir. Ressasser le passé ne pourra jamais le changer. Anticiper l’avenir nous mène le plus souvent à spéculer sur les événements futurs, spéculation qui est loin d’être toujours vérifiée par la réalité et source d’angoisse inutile ;

la loi de l’interdépendance qui nous relie aux autres et nous incite à l’empathie et à la compassion, pour donner sens à notre existence et permettre l’unité avec « l’autre », dans le respect des différences, en abandonnant tout égocentrisme, source de séparation et de dualité avec les autres et l’Univers.

Dans Kagami-Biraki, il y a Kagami que l’on traduit par miroir et Biraki que l’on traduit par ouvrir . Ouvrir le miroir c’est s’observer soi-même, pour découvrir sa vraie nature, pour pouvoir s’améliorer. Biraki peut aussi se traduire par casser et Kagami-Biraki se traduit alors par casser le miroir, en référence à la cérémonie Kagami Mochi où l’on rompt le gâteau, dont le dessus est glacé comme un miroir, en signe de partage avec les autres. Dans le Kagami-Biraki nous trouvons donc deux notions : celle de s’observer pour améliorer sa vraie nature et celle de partager avec les autres.

C’est au cri de « Kampai » que nous avons ensemble partagé et dégusté différents « saké » au dojo. Vers 12 h. 30, nous étions une bonne cinquantaine, au restaurant « New Asia » à Tubize, pour partager un excellent repas jusqu’à bien tard dans l’après-midi. Saké journée, jalonnée d’inoubliables moments qui marquent la vie d’un club d’arts martiaux.

Album kagami biraki

Stage de l’Avenir à Etterbeek, le 23 octobre 2016

Le 23 octobre dernier, le club participait pour la sixième fois au Stage de l’Avenir organisé à Etterbeek par Sensei Guy Schaerlaeckens. Ce prix est mis en jeu tous les ans et a pour but de mettre en avant une ceinture noire ne possédant pas de club, dont la valeur technique promet de grandes choses pour l’avenir.

Cette année, ce sont Olivier Ost et Florent Clementi qui ont représenté notre club à ce stage.

Cette année, Florent Clementi succède à Olivier Ost en remportant le prix de l’avenir.

Nous comptons sur Florent pour récupérer le trophée de l’avenir l’année prochaine. Pour gagner celui-ci il faut le remporter deux ans d’affilée. Ce trophée n’a jamais été remporté depuis sa création.

avenir-2016

Souper de fin de saison 2015-2016

C’est le samedi 24 juin 2016 que le Ju-Jutsu et Ko-Bu-Jutsu Club Rebecq a officiellement clôturé sa saison 2015-2016 par son désormais traditionnel souper de fin de saison.

Ce jour-là, nous avions rendez-vous Chez Torine à Braine-le-Comte pour partager, dans la bonne humeur et l’amitié, apéritif, buffet froid à volonté, dessert et café, et danser, jusqu’à tard dans la nuit, sous la direction d’un DJ fantastique. Nous étions ainsi une bonne soixantaine pour terminer en beauté la saison 2015-2016 qui marquait un tournant dans la vie de notre club puisque Christophe Mondus et Jean-Christophe Real en sont devenus les moniteurs attitrés, le premier dans la section Ju-Jutsu, le second dans la section “Ko-Bu-Jutsu”.

Un tout grand merci à toutes et à tous pour votre soutien et rendez-vous dès septembre 2016 pour une nouvelle saison qui nous permettra de progresser et de grandir ensemble.

Le Conseil d’administration et le Comité des ceintures noires.