Tous les articles par jujutsu-rebecq

Trois nouvelles ceintures noires au club ! 12 mai 2019

Un tout grand bravo à nos 3 nouvelles ceintures noires !

Ce dimanche 12 mai, Guy Durvin, Cédric Hervieu et Frédéric Thiesset ont tous les trois présenté avec succès leur ceinture noire lors des examens fédéraux de l’AFTJ à Rebecq.

Vous avez effectué un travail de grande qualité. Nous vous en avons fait baver lors des entraînements mais vous savez maintenant pourquoi ! Les arts martiaux sont plus qu’un sport, c’est un état d’esprit.

Nous sommes fiers d’être dans ce club qui ne lâchera jamais rien sur la qualité technique et nous sommes fiers de votre investissement au jour le jour dans le club et dans l’accomplissement de cette étape au sein de votre parcours martial.

Vous n’avez pas du tout démérité par rapport aux jeunes et vous prouvez à tout le monde que l’age n’est qu’un chiffre, que malgré les petites blessures il est possible de s’entrainer et que la motivation et le travail permettent bien des choses !

Merci à Jean-Louis Weyland d’avoir initié cela et à Christophe Mondus de continuer dans cette direction sans aucune concession.

Album passage Dan

Les petits samourais

Le Ju-Jutsu et Ko-Bu-Jutsu club Rebecq a l’immense honneur de vous annoncer la création d’une nouvelle section !

Cette section s’occupera de la formation des plus jeunes au Ju-Jutsu par une approche ludique, éducative et en se basant sur la psychomotricité.

Le cours se déroule le mardi de 18h à 19h en même temps que le cours de Ko-Bu-Jutsu (pour les pratiquants de Ko-Bu-Jutsu, aucune crainte le cours est toujours de 18h à 20h).

Nous espérons vous voir nombreux !

 

JJ-samourais

Souper de fin de saison 2018

Comme a son habitude, la fin de saison sonne l’heure du traditionel souper de fin de saison. Cette année nous nous sommes de nouveau retrouvés au restaurant japonais Washoku Kyo de Braine-Le-Comte (Grand-place) afin de partager de nombreux sushis et tepanyaki.

L’ambiance était de la partie et nous avons tous passé une très bonne soirée,

Nous espérons vous revoir tous en forme pour la reprise en Septembre !

Album du souper

Passage Kyu 10 juin

Ce dimanche 10 juin signe le dernier passage au “sein du club” pour notre cher Guy. En effet celui ci a réussi sa seconde partie marron et s’envole tout droit pour la ceinture noire et les examens nationaux.

Il possède désormais un an pour peaufiner son savoir et ses technique en vue de la fameuse ceinture noire.

Toutes nos félicitations à lui et bonne m***** pour la préparation du shodan !

Album du passage de grade

Martial Stage Do Rebecq 11 mars 2018

Martial Stage Do Rebecq 11 mars 2018

Le Martial Stage Do organisé le dimanche 11 mars 2018, à Rebecq, par le Comité des Ceintures Noires du Ju-Jutsu et Ko-Bu-Jutsu Club Rebecq, a obtenu un beau succès. Un tout grand merci aux Maîtres de stage, qui ont enseigné leur art avec passion, et aux participants très motivés, qui ont pu, au travers de différents ateliers, pratiquer diverses disciplines martiales :

– Ju-Jutsu : Sensei Christophe Mondus (4e dan AFTJ) et Sensei Fabian Gosse (3e dan FFJJ),
– Aikido : Sensei Rachid Khaldi (3e dan AFA – Hikari Aïkikaï),
– Ko-Bu-Jutsu / Kobudo : Sensei Jean-Christophe Real (2e dan Tenshin Shoden Katori Shinto Ryu),
– Judo : Sensei Daniel Havaux (1er dan FFBJudo),
– Jiu-Jitsu brésilien : Sensei Pascal Chanteux (ceinture noire),
– Kempo : Sensei Grégory Geuens (2e dan Shin Gi Tai Kempo),
– Kempo 5.0 : Sensei Christophe Ost (Instructeur Kempo 5.0).

Au plaisir de vous retrouver avec cet esprit d’entraide et de prospérité mutuelles qui fait progresser les arts martiaux dans le respect de leurs valeurs séculaires.

Album du stage

14 janvier 2018 – Kagami Biraki

Bonjour et meilleurs vœux à toutes et à tous pour 2018.

Comme le veut la tradition, nous voici une nouvelle fois réunis dans notre dojo pour fêter le Kagami biraki, cérémonie qui fut introduite au Japon, il y a 300 ans, par le shogun Tokugawa. Avant de partir en guerre, il brisa le couvercle d’un tonneau de saké afin de partager son contenu avec ses daimyos (gouverneurs militaires). Ils remportèrent la victoire et une tradition était née. Les samouraïs se réunissaient ainsi pour nettoyer leurs armes et polir leurs armures. Pour les purifier, ils plaçaient devant l’autel (le kamiza) un petit miroir (kagami) symbole d’harmonie et d’ouverture et des gâteaux de riz eux aussi en forme de miroir (kagami mochi).

La coutume du kagami biraki fut introduite au Kodokan en 1884 par Jigoro Kano. Depuis lors, traditionnellement fêtée le 11 janvier au Japon, on brise le couvercle d’un tonneau de saké (komodaru) afin de le déguster lors d’une cérémonie shinto. Lors de cette cérémonie, les participants échangent des mochi appelés kagami mochi (鏡餅?) qui représentent le   miroir dans lequel ils doivent se regarder pour faire un point sur l’année écoulée.

kagami18-1 kagami18-2

Aujourd’hui, de nombreux dojos dans le monde ont repris cette tradition.

Kagami biraki est souvent traduit par « polir, nettoyer le miroir », « casser, briser le miroir », « le jour des armures », « briser les gâteaux de riz ». De nos jours, l’expression est couramment associée au fait de briser le dessus d’un tonnelet de saké lors des fêtes les plus diverses. La symbolique du miroir que l’on retrouve dans la sphère du gâteau de riz et dans le couvercle du baril de saké permet plusieurs lectures. Dans l’histoire mythique de la création du Japon, le miroir, l’épée et la sphère ou le joyau jouent un rôle symbolique prépondérant, sujet à approfondir si vous le souhaitez. L’emblème du Kodokan a ainsi la forme d’un miroir octogonal ou yata no kagami. Selon la légende, le miroir yata, à la différence des autres miroirs, ne reflète pas le visage mais l’âme de celui qui regarde. Le cercle rouge central et le miroir symbolisent ainsi la quête d’un idéal d’honnêteté et de pureté.

kagami18-3La fête du kagami biraki revêt de nos jours également une fonction sociale. Elle resserre les liens du groupe et entretient un état d’esprit commun. C’est l’expression d’une philosophie de la vie ancrée dans des traditions ancestrales qui perpétue autant l’engagement collectif que l’équilibre individuel. Jita-kyoei (entraide et prospérité mutuelles) est la maxime qui conforte, tout au long de l’année de pratique, l’esprit du kagami-biraki.

Voici donc brièvement resituées la tradition et la signification de la cérémonie à laquelle vous êtes aujourd’hui conviés.

Mais, cette année, le Conseil d’administration et le Comité des ceintures noires du club ont voulu mettre à l’honneur celui qui vous guide dans votre pratique du ju-jutsu depuis septembre 2015, Sensei Christophe Mondus. C’est en effet en septembre 2015 que Christophe est officiellement devenu le sensei de la section Ju-Jutsu du Ju-Jutsu et Ko-Bu-Jutsu Club Rebecq. Après plus de vingt années passées à mes côtés sur les tatamis, il me succédait en tant que sensei, et je dois avouer qu’il s’est très bien débrouillé dans ce rôle qu’il rempli aujourd’hui à la satisfaction de son staff d’encadrement et des élèves. Un tout grand bravo.

Pour le remercier, ses fidèles assistants – Christian Van Stichel, Florent Clémenti, Claire Laroche et Cédric Hervieu – vont lui remettre maintenant des cadeaux bien mérités et dont il gardera longtemps un souvenir ému.

– Kakemono (peinture ou calligraphie sur soie ou sur papier encadrée en rouleau et destinée à être accrochée au mur). Inscription : Christophe Mondus Sensei.

– Nouvelle ceinture 4e dan brodée au Japon.

Après cet instant « émotion », je vous invite à partager saké et soft au cri de Kampai.

Album photo du Kagami Biraki